Oranges, vinaigre balsamique et potimarron s'harmonisent parfaitement!

Je ne peux publier cette recette sans vous présenter une amie , Nathalie Hubert , céramiste à Saint Quentin la poterie  car mon potimarron entre en scène grâce à son travail!

potimarron en gelée 1

Une sensibilité, une invitation à la rêverie et au voyage...Son travail est l'expression d'un rapport sensible à la nature...

 Dans la tradition locale de la terre vernissée, elle fabrique des objets utiles : vaisselle pour la table et la vie de tous les jours, plats à four pour cuisiner les gratins, saladiers, pichets, assiettes et bien d'autres objets encore..La nature domine, à travers ses productions les plus diverses, échos d’un rêve, d’une sensation, d’un souvenir : légumes et fruits, mais aussi et depuis longtemps, feuilles d’arbres, tels que le chêne et surtout l’omniprésent ginkgo.

C’est tout d’abord un motif, une couleur, une douce chaleur qui se dégagent de la céramique de Nathalie Hubert. La forme, dans sa ronde simplicité, laisse le motif libre de se déployer et de s’imposer ; elle sert le dessin.Fascinée par la culture japonaise qui l’attire souvent de l’autre côté de la planète, elle mêle dans son art l’approche sensible de la nature propre à ce pays tout en développant, au fil des ans, un style personnel porté par des formes à la simplicité recherchée. 

Couleurs vives et éclatantes de soleil, légumes gorgés et épanouis, agrumes juteux à souhait, ces images évoquent immanquablement l’espace méditerranéen, dans sa lumière et son art de vivre… et une fantaisie parfois proche de l’exubérance quand elle s’étale sous la forme d’un imposant navet ou d’un bouquet de carottes. La technique de la terre vernissée inscrit elle aussi son travail dans la tradition provençale.Pourtant, au-delà de l’image « cliché » et bien avant l’exubérance légendaire du Sud, ses pièces, bols, plats ou pichets, nous touchent dans leur simplicité et dans l’approche sensible du monde qui en émane.

 

J'ai été touchée par la chaleur, la poésie qui se dégage de sa poterie et je ne peux que vous inciter à lui rendre visite si vos pas vous portent dans le Gard.

Elle vous réservera un accueil chaleureux dans son précieux atelier!

 

 Ingrédients

600 g de potimarron

80 g d'oignons

2 gousses d'ail

80 g de trévise

80 g de feuilles de chêne

2 oranges

une pincée de gingembre

1 cas de miso

2 g d'agar agar

1 cas de vinaigre balsamique

huile d'olive

200 ml de lait végétal

une pincée d'herbes de provence

sel et poivre

 

Détailler en mirepoix les oignons et 500 g de potimarron.Éplucher les gousses d'ail.

Dans une casserole , faire chauffer 2 cas d'huile d'olive , y  faire rissoler les oignons, l'ail , les herbes de Provence et le gingembre jusqu''à une légère coloration.

Pendant ce temps faire cuire le potimarron à la vapeur ,recouvert du zeste  d'une'orange bio environ 10 minutes.

Faire chauffer le lait avec l'agar agar.

Mixer le potimarron avec la préparation précédente et les oignons, l ail  et les herbes, en ajoutant le miso et rectifier l'assaisonnement.

Garnir vos ramequins de cette préparation et mettre au réfrigérateur.

Cuire al dente le reste du potimarron en quartiers dans de l'eau bouillante salée  puis retirer les morceaux et les plonger dans de l'eau glacée

Trier et laver les salades.

Prélever le zeste de la deuxième orange et le détailler en fine julienne puis le plonger 2 minutes dans de l'eau bouillante.Égoutter , rafraîchir et réserver dans un bol.Peler à vif les oranges , lever les suprêmes.

Dans un bol ,réunir le vinaigre balsamique , du sel , du Hot Pepper(piment ,facultatif) et de 4 casd' huile d'olive, bien mélanger la sauce.

Pour le dressage , faire réduire de moitié le vinaigre balsamique dans une petite casserole sur feu moyen afin d'obtenir une consistance sirupeuse.

Démouler sur chaque assiette froide le potimarronDécorer avec quelques feuilles de salade assaisonnées d'un cordon de sauce, parsemer de quartiers de potimarron, répartir les suprêmes d'orange et terminer par un filet de vinaigre balsamique.

Je me suis inspirée d'une recette du chef Jean Montagard mais je l'ai interprétée à ma façon .

Très bonne dégustation !